Devenez un as de la conversation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Comment parler à tout le monde ?
Ce n'est pas toujours un exercice facile pour les timides et les introvertis. Si vous êtes extravertis, vous pourriez également avoir besoin d'un rappel sur les bonnes pratiques pas toujours assimilées par tout le monde. Nous allons voir dans cet article les 13 techniques pour devenir un as de la conversation.
devenez un as de la conversation

Nous avons créer cet article en trois parties. Vous pouvez vois les deux autres parties ici:

Partie 1 : Comment parler à tout le monde ?

Partie 2 : Que dire après bonjour ?

Partie 3 : Devenez un as de la conversation

TECHNIQUE N° 24 : ce qu’il ne faut pas faire

Montrez que vous êtes une personne subtile : évitez de demander aux gens ce qu’ils font dans la vie. Vous pouvez bien entendu chercher à le savoir, mais pas en posant cette question grossière avec laquelle vous passeriez (1) pour un vulgaire intriguant, (2) pour un arriviste, (3) pour quelqu’un qui est prêt à tout pour trouver un bon parti, ou (4) un plébéien qui n’a pas l’habitude de fréquenter la haute société

Le bon moyen de savoir

« Entraînez-vous à prononcer à la suite les dix mots suivants : « Comment… occupez-… vous… la… plus… grande… partie… de… votre… temps ? » « Comment occupez-vous la plus grande partie de votre temps ? » Voilà un moyen élégant de ménager un découpeur de cadavres, un fonctionnaire des impôts ou une personne qui est au chômage. C’est aussi en posant la question sous cette forme que vous confirmez une mère de famille dans son choix responsable. C’est ainsi que vous montrerez à une personne spirituelle que vous n’êtes pas insensible à sa beauté intérieure. C’est ainsi que vous montrerez à un membre de la « jet-set » que vous en êtes, vous aussi.

TECHNIQUE N° 25 : Trouver l’approche judicieuse pour présenter ce que l’on fait

« Bonjour, je m’appelle Brian Tracy, de l’Institute for Executive Development. Seriez-vous intéressé par une méthode éprouvée qui vous permettrait d’augmenter vos ventes de 20 ou 30 % sur les douze prochains mois ? » Il mentionne ainsi, dès le départ, les bénéfices particuliers de l’offre qu’il propose à ses prospects.

Comment résumer en une phrase votre vie privée ?

Le même principe s’applique aussi en dehors des situations professionnelles. Vos futures connaissances vous poseront toujours des questions sur vous-même, alors préparez quelques réponses intéressantes. Quand vous rencontrerez une personne que vous aimeriez avoir pour ami, ou bien qui pourrait être l’amour de votre vie, donnez-lui le sentiment qu’il doit être agréable de vous connaître.

En un mot ce que vous faites.

De la même manière qu’un cadre dirigeant en recherche d’emploi préparera un CV différent pour chaque poste envisagé, sachez présenter votre vie professionnelle différemment selon l’interlocuteur. Avant de répondre à la question “Que faites-vous dans la vie?”, demandez-vous en quoi votre réponse pourrait intéresser la personne que vous aurez en face de vous, si elle serait susceptible de vous acheter quelque chose, de vous embaucher, d’épouser votre soeur ou de devenir votre ami.

Où que vous alliez, prévoyez toujours la manière dont vous allez résumer en une phrase ou deux ce que vous faites, en fonction des gens que vous rencontrerez.

TECHNIQUE N° 26 : Paraitre plus brillant qu’on ne l’est


Ne dites pas à vos hôtes que c’était magnifique. Tout le monde dit cela. Dites-leur plutôt que la soirée était splendide, grandiose ou sensationnelle. Dites-leur que vous avez passé un moment exquis, fabuleux, magique.

Votre propre vocabulaire

Faites une liste des mots que vous avez l’habitude d’utiliser, et cherchez des synonymes. Ensuite, comme on s’habitue à marcher avec une nouvelle paire de chaussures, habituez-vous à prononcer quelques nouveaux mots, pour voir s’ils vous vont. Si oui, commencez à changer durablement votre vocabulaire usuel. N’oubliez pas qu’entre un vocabulaire riche et créatif et un vocabulaire banal, la différence tient en une cinquantaine de mots seulement. Remplacez chaque jour un mot par un autre, et au bout de deux mois, vous ferez partie de l’élite de ceux qui s’expriment avec raffinement.

TECHNIQUE N° 27 : Arrêtez avec vos « moi aussi ! »

Je vous présente donc ici une technique que j’appelle Arrêtez avec vos « moi aussi ! ». Chaque fois que vous entendez quelqu’un parler d’une activité ou d’un centre d’intérêt qui constitue un point commun entre lui et vous, laissez-le parler librement de sa passion. Ensuite seulement, quand le moment s’y prête, mentionnez le fait que vous partagez ce centre d’intérêt avec lui.

Quand vous vous découvrez un point commun avec votre interlocuteur, plus vous attendez avant de l’en informer, plus il en sera ému (et impressionné). Vous lui donnerez ainsi l’image d’un individu sûr de lui-même, plutôt que celle d’un pauvre hère impatient de gagner l’amitié des gens qu’il rencontre. P.-S. : N’attendez pas trop longtemps tout de même, ou vous risqueriez de passer pour quelqu’un de sournois. »

Quand votre interlocuteur commence à vous parler d’un centre d’intérêt qui est aussi le vôtre, qu’il s’agisse d’un travail qu’il a réalisé, d’un voyage, d’un club dont il est membre ou d’un de ses hobbies, retenez-vous de l’interrompre. Laissez-le terminer son monologue. Profitez-en pour vous détendre et prenez plaisir à l’écouter, tout en songeant au plaisir qu’il éprouvera quand vous lui révélerez que c’est aussi votre passion ou votre expérience. Ensuite seulement, dites-le lui, non sans oublier de l’assurer du plaisir que vous avez eu à l’écouter.

TECHNIQUE N°28 : Mettre en avant l’autre pour gagner respect et affection

L’astuce consiste donc à penser à leur place (qu’il s’agisse d’exercer sur eux un ascendant, de les inspirer, de s’en faire aimer, de leur vendre quelque chose ou de les inviter à dîner). Il s’agit de tout exprimer du point de vue de l’autre, en commençant chaque phrase, dans la mesure du possible, par le mot magique TU ou VOUS.

Dites « tu » ou « vous » pour obtenir une faveur

Laquelle de ces deux formules vous semble la plus susceptible d’entraîner une réponse favorable, « Pourrais-je avoir mon vendredi, patron ? » ou « Patron, est-ce que VOUS pourriez vous passer de moi vendredi ? ». Dans le premier cas, votre patron doit réinterpréter »

Dites « tu » ou « vous » quand vous faites un compliment

« j’aime ton costume », ou « TU es magnifique dans ce costume » ? Les as de la communication savent utiliser cette technique à leur avantage. Si un de vos auditeurs vous pose une question, il trouvera sans doute agréable de vous entendre dire « c’est une bonne question », mais il trouvera plus agréable encore de vous entendre dire « VOUS avez posé une bonne question ».

Un bon vendeur ne dira pas à son prospect « il est important que… » mais plutôt « VOUS constaterez l’importance de… ». De même, plutôt que « le résultat sera… », dites « VOUS verrez le résultat… »

Dites « tu », dites « vous » Commencez toujours votre phrase par TU ou VOUS. C’est le meilleur moyen de capter instantanément l’attention de votre interlocuteur. Ce genre de formulation vous permet aussi d’obtenir une réaction plus positive, car vous jouez sur la fierté de la personne et vous lui évitez de devoir elle-même traduire votre sollicitation sous la forme « comment cela m’affecte-t-il ? ». Parsemez votre conversation de TU, de TOI ou de VOUS comme vous répandriez du sel ou du poivre, et vos interlocuteurs lui trouveront un goût irrésistible.

TECHNIQUE N° 29 : Afficher un sourire exclusif

De la même manière que vous diriez tantôt « Bonjour », tantôt « Enchanté », tantôt « Ravi de vous rencontrer », variez votre façon de sourire. Il faut que chaque sourire reflète les nuances du sentiment que vous inspire la personne à qui vous le destinez.

Si vous souriez de la même manière à tout le monde, votre sourire perdra de sa valeur. Quand vous rencontrez plusieurs personnes, saluez chacune d’entre elles avec un sourire différent. Que votre sourire soit inspiré par la beauté particulière que les as de la communication savent trouver dans chaque nouveau visage. Si, dans un groupe, une personne a pour vous plus d’importance que les autres, réservez-lui un sourire particulièrement chaleureux.

Un sourire « vite fait bien fait » ?

J’ai cependant constaté que dans certaines circonstances, un sourire standard faisait l’affaire : par exemple, quand vous voulez gagner la sympathie d’une personne qui ne vous a pas été présentée.

Cependant, lorsque les enjeux sont plus importants, mieux vaut pratiquer la technique du sourire irradiant et celle du sourire exclusif que nous venons d’étudier.

TECHNIQUE N° 30 : Évitez à tout prix les lieux communs

Prenez garde. Quand vous discutez avec des gens brillants, n’employez jamais d’expressions toutes faites, de lieux communs et autres clichés rebattus. Pour formuler vos propres expressions au lieu d’employer des lieux communs, utilisez la technique que nous allons étudier maintenant.

TECHNIQUE N° 31 : Avoir de la Tchache

Que vous soyez sur une scène ou devant plusieurs milliers de personnes ou que vous soyez en famille autour d’une tale, les recettes pour émouvoir, pour amuser et pour susciter l’intérêt sont les mêmes. Parcourez des livres de citations, collectionnez les maximes et les bons mots, et employez les à bon escient lorsque l’occasion se présente. Pour être inoubliable, inventez vos propres formules. Faites que vos expressions riment, qu’elles soient subtiles ou qu’elles soient drôles, mais surtout, qu’elles soient pertinentes.

TECHNIQUE N° 32 : Appelez un chat un chat

Ne recourez pas aux euphémismes, appelez un chat un chat. Il ne s’agit pas d’être vulgaire ni d’employer à tout bout de champ un mot de cinq lettres alors qu’il existe des termes tout à fait décents. Il s’agit simplement de parler le français avec rigueur et détermination.

TECHNIQUE N° 33 : Bannissez les sarcasmes

La propension à plaisanter aux dépens d’autrui est un signe de médiocrité. Une petite taquinerie peut vous amuser, mais dans ce cas, ce n’est pas vous qui aurez le dernier mot.

Ne plaisantez jamais aux dépens de quelqu’un. Vous finirez tôt ou tard par le payer cher.

TECHNIQUE N° 34: Annoncer une mauvaise nouvelle et en être d’autant plus apprécié

Préoccupez-vous du destinataire de l’information

Un footballeur qui ferait des passes sans se préoccuper de son coéquipier ne ferait pas long feu sur le terrain. Il s’agit, au contraire, de penser au destinataire du ballon.

De même avant de délivrer une information, pensez à destinataire. Annoncez-lui la nouvelle avec le sourire, avec tristesse ou avec désolation, en fonction non pas de l’effet que vous procure cette information mais de l’effet qu’elle va produire chez votre interlocuteur.

TECHNIQUE N° 35: Quand vous n’avez pas envie de répondre

Le disque rayé

Dès que quelqu’un persiste à vouloir vous poser des questions sur un sujet indésirable, répétez tout simplement votre réponse initiale. Répétez exactement les mêmes mots, sur le même ton exactement.

En général, cela suffit à calmer votre interlocuteur. Même s’il raccroche, chaque répétition ne peut que briser un peu plus sa détermination.

TECHNIQUE N° 36: Les gens distingués ne bavent pas

Une personne distinguée ne bave pas devant les célébrités. S’il vous arrive d’échanger quelques mots avec une personne connue, ne la complimentez pas sur son travail. Parlez-lui simplement du plaisir ou des idées que vous lui devez. Si vous mettez l’accent sur une de ses créations en particulier, que ce soit une des plus récentes, et non pas ce qui risquerait de n’être plus pour elle qu’un lointain souvenir. Si votre idole n’est pas seule, trouvez un moyen d’inclure dans la conversation la personne qui l’accompagne.

TECHNIQUE N° 37: Ne dites jamais simplement merci

N’employez jamais le mot merci tout seul. Quelle que soit la situation, ajoutez toujours la raison de votre remerciement. Dites par exemple, “merci de m’avoir tenu ma veste” ou “merci de m’avoir posé la question”

Eva Aubert

Après plusieurs années passées chez Microsoft, à collaborer avec les clients et leurs équipes dans le développement de leurs entreprises. Eva est spécialiste de l'organisation du travail dans un soucis de performance et l'atteinte des objectifs prédéfinis.

Nos autres articles

Développez votre activité

en accédant à nos guides pratiques, formations et tutoriels.
Inscrivez-vous gratuitement à Marketing Skills

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez nos astuces et conseils marketing

Astuces et conseils testés et approuvés par l’équipe Marketing Skills